Les dépistages du Lapinkoïra
L’APR-prcd (Atrophie progressive de la rétine): Tout les chiens ne sont pas compatible entre eux. Il existe trois types d’apr: A ou Clear = indemne B ou Carrier = porteur C ou infected = infecté Un chien peut également être idemne par “parentage” ou “parenté”, cela signifie que ses parents sont tout deux A, dans ce cas toute la progéniture sera A également, pas besoin de dépistage. Si votre chien est C, il deviendra progressivement aveugle en vieillissant. Comment un élevage peut faire reproduire ses chiens sans avoir dépisté cela!!!!! Et malheureusement il y en a qui n’hésite pas ..... Tableau de croisement reprenant les résultats possibles suivant le statut des reproducteurs:
LA DYSPLASIE DE LA HANCHE: Qui au mieux doit être A ou B mais en ce qui me concerne un C ne me dérange pas sur la race. Ce ne sont pas des chiens suffisamment lourd pour développer des problèmes de hanches. En Finlande, berceau de la race, le cheptel est composé d’un tiers de A, un tiers de B, un tiers de C et 2 ou 3% de E et F, inchangé depuis 20 ans. Ce n’est pas parce que un des géniteurs est C qu’il y aura du C dans la portée. D’ailleurs on a pu constater que des chiens étaient ressorti A alors que les deux parents étaient C, de même que en accouplant deux parents A, il peut y avoir du C sur la progéniture. En France un chien dysplasie C ne peut pas prétendre au titre de Champion de France, puisque toutes races confondus sont éstimées de la même manière. Sur ce plan là, la France à un grand pas en avant à faire sur nos voisins Européens. LA TARE OCULAIRE: Ou se sera essentiellement la cataracte qui nous intéresse bien que l’examen clinique regroupe encore d’autres choses. La cataracte se transmet, un sujet atteint doit être écarté de la reproduction. Un chien dysplasie C ne peut pas prétendre au titre de Champion de France mais bourré de cataracte oui......allez comprendre la logique de la SCC!!!!! LA MALADIE DE POMPE: Maladie génétique qui est un trouble du métabolisme du glycogène, elle est fatale pour le sujet atteint. Très facilement détectable grace à un test en laboratoire. Détecté en 2013, la Finlande a très vite réagit en mettant en place ce test, mais aussi en tenant à jour une liste des sujet testés. Il est donc très facile de savoir quel sont les lignées à risque.
[http://www.lappalaiskoirat.fi/?id=jalostus/pompen-testatut_slk]
Edition de juin 2014, réactualisé si besoin
[Web Creator] [LMSOFT]